Exprimez votre opposition à la mise en service de l’EPR, un réacteur dont la cuve ne correspond pas aux normes en vigueur

Depuis le 10 juillet, c’est officiel. L’Autorité de sûreté nucléaire a cédé. Après une longue procédure et un programme d’essais de grande ampleur, la cuve de l’EPR serait bonne pour le service.

Un tel positionnement de l’Autorité de contrôle exposée à milles contraintes politiques, économiques et industrielles n’est pas acceptable. Ce faisant, cette institution se tire une balle dans le pied donnant à voir à tous que c’est le lobby nucléaire qui fait la loi ici…

STOP-EPR vous invite en conséquence à participer à la consultation du public sur le projet d’avis de l’ASN relatif à la cuve de l’EPR de Flamanville qui a lieu tout au long de l’été. Il s’agit de dire « non » à une cuve « en carton » mais aussi d’exiger une réelle indépendance de l’Autorité de contrôle…

Vous trouverez ci-dessous, quelques documents qui permettent de mieux comprendre le projet d’avis soumis au public par l’Autorité de sûreté nucléaire :

Dans un premier temps nous vous invitons à comparer le rapport remis par AREVA à l’ASN à l’issue du programme d’essais mis en œuvre en 2016 :

Et le rapport établi par l’ASN et l’IRSN présenté les 26 et 27 juin 2017 au Groupe Permanent d’Experts sur les équipements sous pression :

Les deux documents se recouvrent l’un et l’autre… et aboutissent à une conclusion pour le moins favorable à l’industrie nucléaire quelles que soient les innombrables écarts et irrégularités repérées en 2016 :

Toujours est-il qu’aujourd’hui, on est en présence d’un projet d’avis qui donnerait un blanc-seing à AREVA alors que l’Etat met tout en œuvre pour sauver le « champion du nucléaire français ».

Non seulement cette proposition n’est pas acceptable d’un point de vue écologiste mais elle souffre de quelques fragilités qui amènent à douter de son caractère opératoire :