Et si l’intention de l’Andra n’était pas d’enfouir ?

Voici notre dossier :

Tout cela peut vous paraitre fumeux. Ce n’est pas si sûr. Le récent avis de l’autorité environnementale sur la documentation communiquée par l’Andra donne à voir la fragilité du projet Cigéo. L’enjeu immédiat semble bien être la maitrise du foncier…

l’Autorité environnementale (Ae) pointe de graves insuffisances dans le dossier du centre de stockage souterrain des déchets radioactifs (Cigéo) de Bure (Meuse). L’avis porte plus particulièrement sur l’évaluation environnementale « très détaillée » réalisée par l’Andra dans le cadre du dossier de déclaration d’utilité publique (DUP) du projet. La DUP doit permettre d’assurer la maîtrise foncière du projet sur une surface de 665 hectares, permettant le cas échéant des expropriations, de réaliser la mise en conformité des documents d’urbanisme et de « légitimer politiquement » la réalisation du projet.

nous vous laissons vous faire un avis par vous même en regardant ce document dont il a été largement question dans la presse :