Archives du mot-clé antinucléaire

2017, une année antinucléaire en Normandie

Comme en 2017, le Collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs publie à l’occasion de son assemblée générale ordinaire un bilan de son action en compilant les comptes-rendus des réunions mensuelles qui ont ponctué l’année :

 

La collégiale invite adhérent(e)s et sympathisant(e)s à participer à l’Assemblée générale 2018 qui se tiendra le samedi 24 mars 2018 à la Maison des Associations et de la Solidarité de Rouen de 14 h à 18 h.

L’importance des enjeux impose que chacun(e) s’engage dans une action antinucléaire résolue afin d’obtenir la mise à l’arrêt définitif d’installations vétustes et obsolètes dont les impacts sont sans commune mesure avec ceux des autres installations classées si nombreuses en Seine-Maritime.

La sortie du nucléaire a besoin de vous !

fla4

Retour sur l’année 2016

L’assemblée générale ordinaire 2017 du Collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs se tiendra le 1er avril à la Maison des Associations et de la Solidarité de Rouen, 22 bis rue Dumont d’Urville, de 14 h à 18 h.

C’est l’occasion de revenir sur la très riche année 2016. Le Collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs et son partenaire dieppois, Antinuke Diepppe, n’ont pas ménagé leurs efforts pour sensibiliser, informer et agir contre l’industrie nucléaire.

La manifestation de Flamanville le 1er Octobre a évidemment un temps fort de cette année militante, mais il y en a eu d’autres que vous pouvez découvrir à la lecture de notre Rapport d’activité :

Rejoignez le Collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs, pour une Normandie sans nucléaire !

La refondation du Réseau Sortir du nucléaire est à l’ordre du jour

Le 1er Congrès du Réseau Sortir du nucléaire aura lieu les 12, 13 et 14 février 2016 à Angers. Le Congrès aura pour ambition de réunir toutes les composantes du mouvement antinucléaire français afin de repenser ensemble le fonctionnement structurel et stratégique du Réseau Sortir du nucléaire.

« Le Congrès visera à interroger, réfléchir, débattre et décider d’un nouveau fonctionnement du Réseau, en particulier pour lui donner une assise plus horizontale, au plus près des groupes de terrain qui le composent. Il sera ouvert à tous les groupes antinucléaires, qu’ils soient ou non adhérents . »

Le Collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs participera à cet événement dans un esprit constructif. Notre ambition est de redonner dynamique, puissance et efficience à un mouvement antinucléaire au vu de la crise profonde qu’il traverse depuis 2010.

Les choix stratégiques et les modalités de fonctionnement imposés par ceux qui se sont alors emparés du Réseau ont conduit en effet à une impasse. L’éviction des administrateurs historiques et le licenciement de Stéphane Lhomme, loin d’entrainer le renouveau annoncé, ont conduit non seulement à un affaiblissement du mouvement antinucléaire mais à un appauvrissement des revendications.

L’élection d’une nouvelle majorité à l’occasion de l’Assemblée générale 2015 puis la conclusion en mai d’un protocole d’accord entre le Réseau et les victimes du « putsch de 2010 » laisse espérer aujourd’hui une sortie de crise. Le Collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs y prendra toute sa part dans le souci de poursuivre l’action initiée il y a plus de quarante ans par les premiers groupes antinucléaires qui se sont constitués en France.

Vous pourrez consulter ci-dessous, les propositions que nous établissons pour ce Congrès au vu du constat que nous avons établi années après années :

Lire la suite