Archives du mot-clé arrêt du nucléaire

L’arrêt du nucléaire s’impose !

Depuis le 19 mars 2018, le Débat public sur la Programmation pluriannuelle de l’énergie[i] a commencé dans la plus grande discrétion. Pendant quatre mois vont être débattus les orientations et priorités d’action des pouvoirs publics pour la gestion de l’ensemble des formes d’énergie sur le territoire métropolitain de 2018 à 2023 puis de 2024 à 2028 en application de la Loi de transition énergétique[ii].

Le Collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs, persuadé de la nécessité de revendiquer en tout lieu l’arrêt du nucléaire, publie aujourd’hui un Cahier d’acteur à l’occasion de ce débat public.

Dans le souci de justifier notre démarche, vous trouverez ci-dessous un regard sur ce débat public puis le cahier d’acteur en guise de conclusion. D’autres publications plus spécifiques suivront notamment une analyse de la manière dont est traité l’enjeu atomique dans le dossier du maitre d’ouvrage.

Lire la suite

La refondation du Réseau Sortir du nucléaire est à l’ordre du jour

Le 1er Congrès du Réseau Sortir du nucléaire aura lieu les 12, 13 et 14 février 2016 à Angers. Le Congrès aura pour ambition de réunir toutes les composantes du mouvement antinucléaire français afin de repenser ensemble le fonctionnement structurel et stratégique du Réseau Sortir du nucléaire.

« Le Congrès visera à interroger, réfléchir, débattre et décider d’un nouveau fonctionnement du Réseau, en particulier pour lui donner une assise plus horizontale, au plus près des groupes de terrain qui le composent. Il sera ouvert à tous les groupes antinucléaires, qu’ils soient ou non adhérents . »

Le Collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs participera à cet événement dans un esprit constructif. Notre ambition est de redonner dynamique, puissance et efficience à un mouvement antinucléaire au vu de la crise profonde qu’il traverse depuis 2010.

Les choix stratégiques et les modalités de fonctionnement imposés par ceux qui se sont alors emparés du Réseau ont conduit en effet à une impasse. L’éviction des administrateurs historiques et le licenciement de Stéphane Lhomme, loin d’entrainer le renouveau annoncé, ont conduit non seulement à un affaiblissement du mouvement antinucléaire mais à un appauvrissement des revendications.

L’élection d’une nouvelle majorité à l’occasion de l’Assemblée générale 2015 puis la conclusion en mai d’un protocole d’accord entre le Réseau et les victimes du « putsch de 2010 » laisse espérer aujourd’hui une sortie de crise. Le Collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs y prendra toute sa part dans le souci de poursuivre l’action initiée il y a plus de quarante ans par les premiers groupes antinucléaires qui se sont constitués en France.

Vous pourrez consulter ci-dessous, les propositions que nous établissons pour ce Congrès au vu du constat que nous avons établi années après années :

Lire la suite