Archives du mot-clé climat

STOP-EPR et Greenpeace étaient ensemble dans la rue pour rappeler que le nucléaire ne sauvera pas le climat

Alors qu’au Bourget la COP 21 patine, de 14 h à 16 h, le samedi 05 décembre 2015, les associations agissant pour une authentique transition énergétique étaient mobilisées à Rouen.

Le Collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs, le Groupe local de Greenpeace et Enercoop Normandie étaient côté à côte pour expliquer au plus grand nombre que le nucléaire ne sauvera pas le climat et rappeler qu’un modèle énergétique 100% renouvelables est possible.

Au même moment Effet de Serre toi-même ! était présent au Salon du Livre de Jeunesse participant aux débats proposés sur la transition énergétique et la nécessaire atténuation du changement climatique.

WP_20151205_14_56_11_Pro WP_20151205_14_59_05_Pro WP_20151205_15_46_00_Pro

Manifeste des antinucléaires atterrés

Convaincu(e)s que tous les usages civils et militaires de l’énergie atomique sont une menace pour la vie et pour la planète, nous affirmons notre opposition totale au nucléaire.

La dispersion dans l’environnement depuis 70 ans de radionucléides artificiels a déjà causé plusieurs dizaines de millions de morts . Ce crime contre l’humanité ne saurait plus durer. La catastrophe toujours en cours à Fukushima, dont les conséquences sont planétaires, le rappelle chaque jour.

Plus que jamais, à la veille de la Conférence internationale sur le Climat qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015, nous revendiquons un arrêt inconditionnel et irréversible de toutes les installations nucléaires ainsi que de tous les grands projets atomiques inutiles ici et ailleurs. C’est là tout autant une exigence éthique qu’une nécessité sanitaire et environnementale et un impératif démocratique.

Si le nucléaire ne sauvera pas le climat , il ne sauvera pas non plus l’humanité. Il n’existe ni nucléaire propre, ni nucléaire sûre et encore moins de nucléaire durable quoi qu’en pensent les apôtres timorés d’un « modèle énergétique décarboné ». La montagne de déchets que nous laissent les industries nucléaires civils et militaires rappelle à chacun que le nucléaire n’est ni gérable ni recyclable .

A l’heure où la planète doit se préparer à un changement climatique d’ampleur immense et aux conséquences encore inconnues, l’esprit de responsabilité devrait commander à chacun d’exiger l’abandon sans attendre des bombes et de l’énergie nucléaire.

Lire la suite

Les centrales nucléaires sont aussi dangereuses pour le Climat

Alors que la Mobilisation face à l’urgence climatique esquive la nécessité de l’arrêt inconditionnel et définitif du nucléaire, le Collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs (re)publie une étude réalisée en 2013 sur l’impact climatique des centrales nucléaires. En effet, les données officielles présentant le nucléaire comme une énergie décarbonée oublie de comptabiliser l’utilisation de fluides frigorigènes dont l’impact climatique est loin d’être nul.

En Novembre 2014, Ségolène Royal a reconnu que, si le Protocole de Montréal a permis l’élimination de gaz nocifs pour la couche d’ozone, il a entraîné l’abus de substances dangereuses pour le climat. Les nouveaux gaz utilisés (HFC) se sont révélés êtredes facteurs aggravants du réchauffement climatique et pourraient représenter 20% des émissions de gaz à effet de serre en 2050… si rien n’est fait.

En effet leur pourvoir de réchauffement est en moyenne 3 500 fois supérieur à celui du CO2. 100 milliards de tonnes d’équivalent CO2 sont en jeu. Il est donc urgent de réduire rapidement leur usage sans attendre 2030 comme le suggère le Parlement européen depuis décembre 2013.

Le Collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs demande l’interdiction de leur usage dans les centrales nucléaires qui ne peuvent plus aujourd’hui cacher qu’elles sont aussi des bombes climatiques.

vous pouvez ci-dessous consulter notre étude réalisée en 2013 à la suite d’une défaillance sur le système réfrigérant de la centrale de Penly :

Lire la suite