Archives du mot-clé tritium

photo Paluel - Les Echos

6 ans après Fukushima, le nucléaire pollue aussi en France… et c’est pas prêt de s’améliorer

La catastrophe de Fukushima dure depuis 6 années sans que cela ait entraîne ici le sursaut nécessaire. Le nucléaire poursuit tranquillement son activité dans une quasi indifférence qui pose question.

Pourtant chaque jour les centrales déversent dans l’environnement des substances chimiques et radiologiques. Cette pollution invisible et fatale ne peut plus durer alors qu’EDF continue de disposer de généreuses autorisations de rejets et en demande encore.

Pour le Collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs cette situation est inacceptable. C’est pour cela que nous demandons des prescriptions plus sévères à Paluel et ailleurs qui encadrent strictement les autorisations de rejets demandées par l’exploitant, des garanties fortes qui préviennent des rejets accidentels trop fréquents et surtout la mise en oeuvre des meilleures techniques disponibles pour réduire effectivement les impacts sur l’environnement de rejets trop massifs et trop toxiques .

Dans le souci de convaincre chacun que le nucléaire est une source majeure de pollution, nous vous invitons à prendre connaissance du long exposé qui suit.

Lire la suite

EDF enfin condamné pour des fuites de tritium à la centrale nucléaire de Penly

Le tribunal a condamné EDF.  Le Collectif recevra 1 € au titre de dommages et intérêts dans la mesure où notre association n’est pas agréée. Cela n’en reste pas moins une grande victoire pour nous tous qui couronne plusieurs mois de travail.

 En octobre 2012, EDF avait constaté une présence anormale de tritium dans la nappe d’eau souterraine située sous la centrale nucléaire de Penly (Seine-Maritime). Toutefois, ce n’est que cinq mois plus tard, ayant identifié que la fuite provenait d’un puisard qui n’était plus étanche, qu’elle en a alerté l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Des inspections menées par celle-ci ont par ailleurs montré que l’entretien des installations laissait à désirer et n’était pas suffisant pour prévenir ces fuites. Lire la suite

Les raisons pour lesquelles nous avons porté plainte contre EDF à Penly

En octobre 2012, lors des prélèvements et mesures dans l’environnement réalisés par les équipes de la centrale nucléaire de Penly, des traces de tritium ont été détectées dans la nappe d’eau souterraine, de l’ordre de 60 Bq/litre. Les équipes de la centrale ont lancé des investigations pour déterminer l’origine de ces traces. Ces investigations ont permis de détecter en février 2013 de l’eau contenant du tritium dans une aire de récupération appelée « puisard ».
Des investigations précises, réalisées les jours suivants, ont mis en évidence une perte d’étanchéité du cuvelage du puisard qui pourrait être l’origine de l’augmentation de la teneur en tritium de la nappe d’eau souterraine. La centrale a déclaré cet événement comme étant une non-conformité réglementaire à l’ASN le 13 février 2013, ce qui a généré une inspection de la part de l’ASN le lundi 25 février.
C’est à la suite de la constatation d’écarts à la réglementation en vigueur par l’Autorité de sûreté que le Collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs avec le soutien juridique du Réseau Sortir du nucléaire a décidé de porter plainte contre EDF. Lire la suite